Master Brand

Tout savoir sur l’ankylostome chez le chat

Partagez
Intro Text
Si les ankylostomes ne sont pas répandus chez les chats en France, le parasite est plus courant dans d’autres régions du monde. Les chatons en particulier sont plus exposés aux risques d’infestation. Apprenez à en reconnaître les symptômes – et sachez surtout les éviter !
Contenu
Image
Tout savoir sur l’ankylostome chez le chat

Les ankylostomes sont des parasites qui se fixent aux parois intestinales et se nourrissent du sang et du liquide tissulaire de l’animal. Fort heureusement, les ankylostomes qui affectent les chats sont rares en France. Les chiens, en revanche, peuvent être infectés par ce parasite en France.   

Comment les chats sont-ils contaminés ?

Les selles d’un chat contaminé contiennent des œufs d’ankylostomes, qui éclosent et produisent des larves pouvant survivre dans le sol pendant des mois. D’autres chats peuvent alors ingérer ces larves, par exemple si elles se collent à leurs pattes et qu’ils font ensuite leur toilette. Elles peuvent également traverser la peau de leurs pattes lorsqu’ils foulent un sol contaminé. Une fois introduites dans le corps du chat, les larves se déplacent vers son intestin, y grandissent et évoluent en ankylostomes adultes. Le cycle est ainsi perpétué. Les chatons peuvent également être contaminés par des ankylostomes en buvant le lait de leur mère. 

Symptômes de l’ankylostome

Les signes de la présence d’ankylostomes chez les chats sont variables. Si le chat est porteur d’un petit nombre de vers, il peut ne présenter aucun symptôme. Un plus grand nombre de vers peut en revanche provoquer de l’anémie (dans la mesure où les vers se nourrissent de sang), une présence de sang dans les selles, un pelage terne et une perte de poids. Ces signes sont souvent plus courants chez les chatons que chez les chats adultes. En cas de forte infestation, le chat peut souffrir d’irritation cutanée au niveau des pattes, les larves d’ankylostomes pouvant en traverser la peau. 

Comment peut-on diagnostiquer la présence d’ankylostomes ?

Les vétérinaires peuvent diagnostiquer la présence d’ankylostomes en recherchant des œufs d’ankylostomes dans les selles du chat à l’aide d’un microscope.

Traitement des vers

Bien que ce ver particulier n’affecte pas les chats en France, il demeure toujours un risque de contracter d’autres vers plus courants, tels que l’ascaris et le ténia. Un traitement vermifuge régulier permettra de protéger votre chat contre ces parasites.     

Le saviez-vous ?

Un Américain prétend avoir guéri de l’asthme débilitant et du rhume des foins dont il souffrait grâce à une contamination par cinquante ankylostomes lors d’un voyage en Afrique. Certaines études scientifiques soutiennent ces affirmations, mais il est actuellement recherché par les autorités américaines pour avoir vendu son « remède » à d’autres personnes souffrant d’allergies.

Partagez