Master Brand

9 dangers qui menacent votre chien sont cachés dans votre propre jardin !

Partagez
Intro Text
L’un des plus grands plaisirs, lorsqu’on possède un animal de compagnie, est de l’observer gambader librement en plein air. Mais, tandis que l’air frais, la lumière du soleil et l’exercice sont tous bénéfiques à votre ami canin, votre jardin peut également abriter certains dangers pour nos amis les chiens. Connaître ces dangers est essentiel pour garder votre animal sain et sauf en toutes circonstances.
Contenu
Image
9 dangers qui menacent votre chien sont cachés dans votre propre jardin !

Ces dangers cachés dans votre jardin varient considérablement en fonction de votre lieu d’habitation. Si vous vivez dans un endroit où se trouvent par exemple des vipères, il s’agira alors probablement du risque extérieur le plus élevé pour votre chien.

Bien que tous ne s’appliquent pas à la région dans laquelle vous vivez, voici neuf des principaux dangers représentant un risque pour votre chien.

Plantes toxiques pour les chiens

Les plantes toxiques représentent l’un des dangers les plus importants pour votre chien. Il est donc utile d’apprendre à identifier ces plantes toxiques.

Le muguet, les digitales, le laurier rose, l’hortensia et le palmier font partie des plantes les plus toxiques pour les chiens, mais il en existe beaucoup d’autres à surveiller également. Parmi les autres mauvaises herbes et plantes toxiques pour les chiens, citons l’aloès, les jonquilles, les chrysanthèmes, les glaïeuls et les pivoines.

Si vous pensez que votre chien a ingéré une plante toxique, prenez un échantillon ou une photo de la plante concernée afin de la montrer à votre vétérinaire. Si votre animal de compagnie présente des signes cliniques d’intoxication, tels que faiblesses ou vomissements, amenez-le immédiatement chez le vétérinaire ou aux urgences de l’hôpital vétérinaire le plus proche.

Fruits et légumes du jardin

Malheureusement, les fleurs et les plantes toxiques ne sont pas les seuls végétaux qui représentent un danger pour votre chien. Les fruits et légumes que l’on trouve communément dans son jardin peuvent aussi s’avérer toxiques pour les animaux de compagnie.

Parmi ceux que vous devrez surveiller de près se trouvent les plants de tomates (feuilles, tiges et fruits non mûrs) et la rhubarbe (feuilles). Les oignons, l’ail et d’autres membres de la famille de l’allium sont également toxiques pour les chiens.

Les fruits mûrs ne sont généralement pas préoccupants ; ce sont les feuilles et les graines qui peuvent rendre les fruits toxiques pour les chiens. Les animaux de compagnie peuvent par exemple souffrir de troubles gastro-intestinaux ou de faiblesse s’ils ingèrent la mauvaise plante.

À nouveau, si vous suspectez votre animal d’avoir ingéré quelque chose de dangereux, veillez à contacter les urgences vétérinaires immédiatement.

Champignons

Certains champignons peuvent être toxiques pour les chiens. Vous devez vérifier votre jardin une fois par semaine, spécialement après de fortes pluies, afin d’arracher les champignons.

Veiller à ce que votre jardin dispose d’un système d’écoulement des eaux efficace, ce qui contribuera à limiter la croissance de champignons toxiques pour les chiens.

Animaux sauvages
Image
Animaux sauvages
Animaux sauvages

Les animaux sauvages tels que les blaireaux, les rats, les écureuils et même les chats sauvages peuvent représenter un grand danger pour votre chien en cas de confrontation. Si vous vivez dans une zone où les animaux sauvages sont particulièrement dangereux, ne laissez pas votre animal seul et sans surveillance lorsqu’il se trouve à l’extérieur. En général les animaux sauvages craignent les êtres humains. Ainsi, si vous vous trouvez avec votre chien, il est peu probable qu’un animal envisage de l’attaquer. Si votre chien entre en altercation avec un animal sauvage, ne vous mettez pas en danger. Assurez-vous d’abord d’être en sécurité et tentez de distraire l’animal en question en lui jetant un objet, tel qu’une bouteille d’eau ou un livre. Puis essayez d’extraire votre chien de ce mauvais pas, si vous pouvez le faire en toute sécurité.

Si votre chien présente des blessures, les vétérinaires recommandent d’envelopper la plaie dans un sac plastique (pas trop serré), d’exercer une pression sur les zones susceptibles de saigner et de vous rendre aux urgences vétérinaires au plus vite.

Certains animaux, notamment les ratons laveurs, les chauves-souris, les renards et les mouffettes, peuvent également être porteurs de la rage. Il est donc essentiel de garder les vaccins de votre animal à jour. De plus, les rongeurs et les lapins peuvent propager le ténia aux chiens (voir plus loin) et peuvent facilement se faufiler dans les cours et les jardins. 

Vers

Garder vos chiens exempts de tout parasite est un véritable défi, et tous les chiens qui passent du temps à l’extérieur sont particulièrement exposés aux parasites. Vos chiens doivent être dépistés et traités contre les infestations parasitaires à l’occasion de leur examen annuel.Parmi les parasites que les chiens peuvent attraper à l’extérieur, citons plusieurs types de vers, notamment la dirofilariose, l’ankylostome, l’ascaris, le ténia et le trichure. Les chiens peuvent être exposés à des œufs microscopiques d’ascaris, d’ankylostomes ou de trichures au contact d’un sol contaminé, au ténia par des rongeurs ou des lapins infectés, et à la dirofilariose par des moustiques infectés. Heureusement, il existe des mesures préventives que les maîtres peuvent entreprendre contre les vers. Un vermifuge large spectre constitue une ligne de défense efficace.1

C’est un peu dégoûtant, mais voici ce que les propriétaires d’animaux de compagnie doivent connaître sur chaque type de parasite et les dangers pour votre chien :

  • Trichures : Un des parasites intestinaux les plus courants chez les chiens, les trichures peuvent être particulièrement difficiles à détecter. Cela est dû au fait que leurs œufs microscopiques, pondus par milliers, sont particulièrement résistants et peuvent rester dormants dans le sol pendant cinq ans, ce qui rend la réinfection très probable. 
     
  • Dirofilarioses :Avez-vous déjà été piqué par un moustique dans votre jardin ? Votre chien est également un sujet à risque. Transmis par des moustiques, les filaires s’installent dans le cœur et les artères pulmonaires du chien et peuvent atteindre 30 centimètres de longueur en quelques mois seulement. Une infestation de filaires peut être fatale : de ce fait, si votre vétérinaire découvre que votre chien est porteur de ce parasite, il ou elle initiera le traitement approprié.
     
  • Ankylostomes : Les ankylostomes sont des parasites qui consomment une grande quantité de sang et peuvent provoquer une diarrhée sanglante, une perte de poids et une anémie. Une infection peut également entraîner des lésions cutanées sur les pattes du chien. Chez les êtres humains les larves d’ankylostomes peuvent également pénétrer sous la peau si vous marchez pieds nus sur un sol contaminé.
     
  • Ascarides : La plupart des propriétaires d’animaux de compagnie sont familiers avec les ascarides, car ils sont communs et très susceptibles d’être présents sur les chiots au cours de leurs premières semaines. Ils peuvent atteindre une longueur allant jusqu’à 15 cm dans l’intestin grêle d’un chien.
     
  • Ténias : Les chiens peuvent contracter plusieurs espèces différentes de ténias, en ingérant des puces infectées, des petits rongeurs, des lapins, du bétail ou d’autres animaux sauvages. Lorsqu’un chien mange un hôte intermédiaire, porteur d’œufs de ténia, les œufs peuvent se développer en ténias adultes à l’intérieur de son intestin. Il est recommandé de traiter les chiens dans les zones à haut risque au moins toutes les quatre à six semaines.
  • 1. European Scientific Counsel Companion Animal Parasites. Worm Control in Dogs and Cats: ESCCAP Guideline 01 Third Edition - July 2017
Tiques et Puces

Si votre chien sort à l’extérieur, il y a de fortes chances qu’il soit exposé aux tiques et aux puces, porteuses de maladie. Vous pouvez limiter la mise en danger de votre chien et les risques d’infestation en lui administrant chaque mois des médicaments contre les tiques et les puces.

Les produits contre les tiques et les puces en vente libre peuvent causer des problèmes si le dosage est incorrect ou s’ils sont administrés à la mauvaise espèce. Veillez donc à toujours utiliser les produits recommandés par les vétérinaires. Il est possible que votre vétérinaire vous recommande un médicament qui tue les puces adultes, traite et prévienne les infestations de tiques sur les chiens. Si vous trouvez une tique attachée à votre chien après l’avoir fait sortir, vous devez la retirer avec précaution à l’aide d’un crochet spécial pour retirer les tiques.

Araignées, scorpions, insectes piqueurs et serpents

Au-delà des tiques et des puces, les araignées, les scorpions (bien que rares), les insectes piqueurs comme les abeilles et les guêpes, et les vipères, peuvent également présenter un danger pour les chiens qui se promènent à l’extérieur.

Les araignées et les scorpions trouvent souvent refuge dans des amas de bois. De ce fait, tentez de limiter l’accès de votre chien à l’endroit où le bois est entreposé. Les vipères peuvent également se cacher sous les rochers, dans le bois de chauffage empilé, les remises, les buissons et les débris de jardin.

Si vous pensez que votre animal a été mordu par une vipère, il s’agit là d’une urgence qui nécessite une visite immédiate chez le vétérinaire. En règle générale, les propriétaires d’animaux verront la morsure se produire ou leur animal se présentera avec une plaie sanglante évidente de deux à quatre perforations, indiquant une morsure dans une région où les serpents sont répandus. Si votre chien boite, présente un gonflement ou se lèche une zone spécifique, c’est peut-être un signe qu’il a été mordu ou piqué par un insecte. Si vous pensez que votre animal de compagnie a été mordu ou piqué, inspectez l’endroit pour déceler un gonflement, des ecchymoses ou des sécrétions au cours des 12 à 24 heures. Si vous remarquez l’un de ces signes, emmenez votre chien chez le vétérinaire.

Pesticides

Certains pesticides destinés à réguler la présence de champignons, parasites, mauvaises herbes et insectes peuvent également poser problème. Veillez à conserver tous les produits toxiques dans un placard verrouillé et utilisez autant que possible des méthodes antiparasitaires non toxiques, telles que des pièges à souris. Pesticides et chiens peuvent faire mauvais ménage. Si votre chien est exposé à des pesticides, amenez-le en urgence dans une clinique vétérinaire.

Piscines

Les piscines peuvent présenter un grave danger pour les chiens, particulièrement durant la basse saison. Assurez-vous que votre piscine est couverte par temps froid et que des animaux âgés ou faibles ne se trouvent pas à proximité de la piscine sans surveillance.

Partagez